Bières Montréal

Bières Montréal

vendredi 24 juin 2011

La quête du Graal

À défaut d'avoir près de chez moi une merveilleuse boutique spécialisée dans la vente de bières de microbrasseries ou un dépanneur qui met ces mêmes bières en vedette et en fait son affaire, la recherche d'un endroit pour s'approvisionner peut s'avérer une véritable quête. Cette quête est non sans rappeler la quête du Graal. Heureusement, pour le plaisir de tous, nombre d'épiceries dans la grande région de Montréal offrent désormais un choix de bières intéressant. Qu'il s'agisse de IGA, de Métro, de Provigo ou d'autres grandes surfaces, ces épiceries ont souvent même aménagé un petit coin pour les accueillir.

Lorsque je dépense une somme colossale pour nourrir ma famille, j'aime bien terminer dans ce rayon où, pour moi, le temps s'arrête.Vous ne serez pas surpris d'apprendre que je choisis maintenant mon épicerie en fonction de ce petit coin de paradis. Donc pas besoin de mourir pour faire un tour au paradis. Vous n'avez qu'à vous rendre à l'épicerie au coin de chez vous !

Bien sûr, il ne s'agirait pas d'une quête s'il n'y avait pas quelques épreuves.

Négocier avec le Goblin dans la sombre forêt
Merde, nombre de dépanneurs ont une belle sélection, mais un service nul à chier. Faute parfois de communication j'imagine. C'est sûr que lorsque le proprio/commis ne parle ni français ni trop anglais ça n'aide pas ben ben. Doublé du fait qu'il n'a probablement jamais bu les produits qu'il offre. Un beau modèle de service à la clientèle ! Il faut vraiment connaître son chemin lorsque l'on s'aventure dans la sombre forêt. On doit également s'assurer que la bière n'est pas là depuis 2 ans et que le Goblin ne change pas le prix lorsque vient le temps de la transaction.

L'Antre du Dragon
Comme je l'ai mentionné précédemment, les épiceries répondent à la demande en aménageant un petit coin bières. Le hic, c'est que le dragon avare et cupide dort sur l'or que nous sommes venus chercher. Molson, Coors, Bud, Heineken et les autres grandes brasseries font office du grand ver qui prend à lui seul presque tout l'espace. On pourrait probablement se contenter de piger dans le trésor sans trop de mal en choisissant de ne pas risquer sa peau ; Belle Gueule, Cheval blanc, Unibroue, Leffe, Guinness, Boréale et j'en passe. Mais attention, le héros ne recule pas facilement et demeure stoïque devant le danger éminent de choisir un 6 packs en spécial. Il pourfend alors le dragon et prend l'objet convoité : le Graal. Puisqu'il est sage, il sait que Saint-Graal nourrit l'économie de sa partie et que Brasseurs, compagnies de Malt, houblonneries, graphistes, imprimeurs et les autres gens de son village pourront passer à travers le rude hiver.

J'adore être un héros !

Comme nous avions notre soirée hebdomadaire de dégustation de bières, je me suis rendu hier à l'épicerie Métro Joannette à Verdun pour faire le plein. C'est connu, il s'agit d'une institution ici au Québec lorsque vient le temps de se procurer des bières de microbrasseries. C'est vrai que j'anticipais, mais je m'attendais honnêtement à plus. On est loin du Dépanneur Peluso (coin Rachel & Iberville) ou celui du Dépanneur Grand Duc à Longueuil ou Dépanneur Le Gourmet à Drummonville.

Alors voilà la critique du Métro Joannette à Verdun

Peu de : DDC, Bilboquet, Chouape, Barberie, Naufrageur, brasseurs Illimités,...
Pas de : Hopenstark, Trou du Diable, Brasserie du Lac St-Jean, Archibald,...
J'ai pas vu d'articles promotionnels comme des verres,...
conclusion : on est malheureusement donc loin du paradis tant escompté.

Vite un Brouehaha à côté de chez moi

1 commentaire:

  1. just linked this article on my Facebook account. it’s a very interesting article for all.

    Nettoyage Commercial Montréal

    RépondreSupprimer